Le gendarme de Saint-Tropez (1964)


Le Gendarme de Saint-Tropez est un film comique franco-italien réalisé par Jean Girault, sorti en 1964.

Au début des années 1960, après avoir eu à faire à des gendarmes assez nonchalants en poste à Saint-Tropez, Richard Balducci imagine une comédie opposant un gendarme zélé à une brigade de gendarmes débonnaires. Le scénario est écrit par Jacques Vilfrid, Richard Balducci et Jean Girault.

Le film raconte les aventures de Ludovic Cruchot, un gendarme très « service-service », muté dans la cité balnéaire de Saint-Tropez, sur la côte d'Azur, avec le grade de maréchal-des-logis-chef. Il y découvre une brigade où il fait bon vivre et participe aux récurrentes chasses aux nudistes et aux nombreuses activités détente de sa brigade, dirigée par le quelque peu surpassé adjudant Gerber. (Source Wiki)


Le tournage commence le 5 juin 1964 en extérieurs à Saint-Tropez. Les prises de vues de l'intérieur de la gendarmerie ont lieu dans les décors du studios de la Victorine à Nice mais l'essentiel est réalisé en extérieur, Jean Girault se ralliant à la tendance initiée par les réalisateurs de la Nouvelle Vague. La séquence du début en noir et blanc, lorsque Cruchot est simple gendarme, est tournée dans la commune de Belvédère dans les Alpes-Maritimes. La séquence en voiture avec la religieuse est réglée par le cascadeur de l'époque Gil Delamare. (Source Wiki)


Le Gendarme de Saint-Tropez sort en salles en septembre 1964 en France. Pour sa première semaine en salles sur Paris, le film prend la première place du box-office avec 61 329 entrées sur sept salles, qui se confirme la semaine suivante avec 55 665 entrées supplémentaires, tout en restant en tête. Il reste pendant cinq semaines dans les trois meilleures places du box-office parisien. Finalement, Le Gendarme de Saint-Tropez finit son exploitation parisienne en salles avec 959 265 entrées. Le succès se confirme en province, puisqu'il totalise 6,8 millions d'entrées supplémentaires, portant le cumul à 7 809 334 entrées. L'énorme succès du Gendarme de Saint-Tropez lui vaut d'être le plus gros succès cinématographique de l'année 1964 et marque également une étape importante dans la carrière de Louis de Funès, puisqu'il devient une star du cinéma français, bien qu'ayant connu d'autres succès avec Pouic Pouic, sorti en 1963 et Faites sauter la banque, sorti en février 1964, qui avaient réuni respectivement deux millions d'entrées, qui ont fait de lui un acteur reconnu, voire bankable à cette période, à une période où Fernandel commençait à voir son succès décliner. (Source Wikipedia)


Ce film marque le début d'une série de six comédies sur le gendarme Cruchot qui ont marqué la carrière de Louis de Funès et ont rencontré un succès considérable en France tout au long des années 1960, 1970 et 1980. Un des ressorts du film est la chasse aux nudistes que les gendarmes organisent sur les plages de la petite cité balnéaire qui commençait à avoir une réputation nationale. (Source Wiki)


Fiche technique :
Titre : Le Gendarme de Saint-Tropez, Titre international : The Gendarme of Saint-Tropez ou The Troops of St. Tropez, Réalisation : Jean Girault, Scénario : Richard Balducci, Jacques Vilfrid et Jean Girault; Décors : Sydney Bettex, Photographie : Marc Fossard, Son : Jacques Gallois (prise de son) et Bernard Bourgouin (montage); Assistants réalisateur : Jean Mylonas et Marc Simenon, Photographe de plateau : Marcel Dolé, Montage : Jean-Michel Gautier et Jean Feyte, Musique : Raymond Lefebvre...


Distribution :
(La brigade de Saint-Tropez) Louis de Funès : le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot, Michel Galabru : l'adjudant Gerber, Jean Lefebvre : le gendarme Lucien Fougasse, Christian Marin : le gendarme Albert Merlot, Guy Grosso : le gendarme Gaston Tricard...

Fiche IMDB
























Aucun commentaire: